«Tout le monde s’est enfui, sauf lui»

Catégorie :

Téléchargez notre article au format pdf     

LOGO UN

Lien vers article de l'Union

 

Khalid Bouta et Renaud Sury étaient des amis d’enfance. Aujourd’hui, le premier est mort, le second est en détention. « Cette affaire est un drame pour tout le monde », a souligné l’avocat du mis en examen, Me Arthur De La Roche, au moment de prendre la parole lors du débat sur la détention. « C’est d’abord un drame pour Khalid Bouta qui a perdu la vie à l’âge de 26 ans. C’est un drame pour sa famille. C’est aussi un drame pour ses amis, y compris M.Sury. Il est anéanti, complètement perdu, accusé d’avoir tué son ami d’enfance qui est quasiment mort dans ses bras. »

Le jeune homme a été mis en examen pour « meurtre », « alors que l’intention homicide ne résulte absolument pas du dossier », glisse Me De La Roche, laissant sous-entendre que les violences mortelles pourraient être involontaires, à supposer d’ailleurs qu’il en soit bien l’auteur. « L’ensemble des témoins a été interrogé : un seul implique M.Sury. »

L’avocat a vainement plaidé un contrôle judiciaire. Outre l’absence de condamnations antérieures (une procédure pour violences conjugales est en cours, mais pas encore jugée), il a mis en avant le comportement de son client dans les instants qui ont suivi le drame. « Tout le monde s’est enfui, sauf lui. Qui a alerté la voisine ? C’est lui ! Qui a conduit les pompiers dans l’appartement ? C’est lui ! Qui était là quand ils tentaient de réanimer Khalid Bouta ? C’est lui ! Qui était là quand les forces de l’ordre sont arrivées ? C’est lui, pas les autres qui ont pris la fuite comme des lâches. » Mais c’est lui seul, ce lundi, qui a été mis en examen et écroué.

«Tout le monde s’est enfui, sauf lui»
Khalid Bouta et Renaud Sury étaient des amis d’enfance. Aujourd’hui, le premier est mort, le second est en détention. « Cette affaire est un drame pour tout le monde », a souligné l’avocat du mis en examen, Me Arthur De La Roche, au moment de prendre la parole lors du débat sur la détention. « C’est d’abord un drame pour Khalid Bouta qui a perdu la vie à l’âge de 26 ans. C’est un drame pour sa famille. C’est aussi un drame pour ses amis, y compris M.Sury. Il est anéanti, complètement perdu, accusé d’avoir tué son ami d’enfance qui est quasiment mort dans ses bras. »

Le jeune homme a été mis en examen pour « meurtre », « alors que l’intention homicide ne résulte absolument pas du dossier », glisse Me De La Roche, laissant sous-entendre que les violences mortelles pourraient être involontaires, à supposer d’ailleurs qu’il en soit bien l’auteur. « L’ensemble des témoins a été interrogé : un seul implique M.Sury. »

L’avocat a vainement plaidé un contrôle judiciaire. Outre l’absence de condamnations antérieures (une procédure pour violences conjugales est en cours, mais pas encore jugée), il a mis en avant le comportement de son client dans les instants qui ont suivi le drame. « Tout le monde s’est enfui, sauf lui. Qui a alerté la voisine ? C’est lui ! Qui a conduit les pompiers dans l’appartement ? C’est lui ! Qui était là quand ils tentaient de réanimer Khalid Bouta ? C’est lui ! Qui était là quand les forces de l’ordre sont arrivées ? C’est lui, pas les autres qui ont pris la fuite comme des lâches. » Mais c’est lui seul, ce lundi, qui a été mis en examen et écroué.

ARTHUR DE LA ROCHE / Avocat : EN SAVOIR +