Condamnés pour avoir pris en chasse un policier de Reims

Catégorie :

Téléchargez notre article au format pdf

LOGO UNLien vers article de l'Union

 

Cet été, un policier qui venait de quitter le commissariat de Reims avec son véhicule personnel avait été pris en chasse par les occupants d’une BMW. Le conducteur et un passager ont été condamnés mardi, mais l’enquête n’a pu établir qu’ils avaient eu connaissance de la profession de l’automobiliste.

Écroué après une «tentative de meurtre» à Reims, le suspect remis en liberté pour un vice de forme

Catégorie :

Téléchargez notre article au format pdf

LOGO UNLien vers article de l'Union


C’était le 4 août dernier, au quartier Orgeval à Reims. Vers 16 heures, un jeune homme blessé à l’arme blanche était découvert par des passants rue du Docteur-Schweitzer. Il n’avait rien dit aux policiers, bien en peine de comprendre alors ce qui lui était arrivé.

Nullités de procédure et Détention provisoire : le rôle de l’Avocat

Catégorie :

Dans le cadre d’une information judiciaire menée par un Juge d’Instruction, la loi permet le placement en détention provisoire de la personne mise en examen, c’est-à-dire contre laquelle le juge d’instruction estime qu’il existe des indices graves ou concordants rendant vraisemblable qu'elle ait pu participer, comme auteur ou comme complice, à la commission des infractions pénales dont il est saisi.

Coup de feux à Chevreux : prison ferme pour les trois frères Karmoud

Catégorie :

Téléchargez notre article au format pdf

LOGO UNLien vers article de l'Union


Les trois frères Karmoud ont été condamnés à des peines de prison ferme pour l’agression de Mohammed Aissaoui, blessé par balle en juin 2019 dans le quartier de Chevreux, à Soissons. Nassir s’était désigné comme le tireur mais la justice ne l’a pas cru. C’est Mohssin qui a écopé de la peine la plus lourde.

Soissons : Trois frères seront jugés en mars pour avoir blessé par balle un éducateur

Catégorie :

Téléchargez notre article au format pdf

LOGO UNLien vers article de l'Union


Vingt mois après le coup de feu qui a blessé un éducateur de Chevreux, en juin 2019, trois suspects, les frères Karmoud devaient être jugés ce vendredi à Soissons. Le procès a été renvoyé en mars mais le principal mis en cause reste en prison.